· 

Islande, le top 10


5 ans après, carnet à l'appui et vieux clichés, je vous livre quelques incontournables d'un voyage de 3 mois sur cette île volcanique de toute beauté. 


 

C'est en été que j'ai découvert et habité ce pays, période de l'année où il ne fait nuit que 2 heures sur 24. Mon premier voyage en solitaire. J'en suis littéralement tombée amoureuse.  Approchant à peine les 350k habitants, il était encore peu touristique en 2015, mais le tourisme s'est vite accéléré ses 5 dernières années. L'été, il n'y a pas d'aurores boréales. C'est en effet à partir de fin août (lorsque le ciel commence à devenir bien noir) et jusqu'à mars/avril qu'il est possible d'admirer les Northern lights (ce qui aurait probablement été au top de mon classement si j'en avais vu). Cette petite île située au nord de l'Europe a néanmoins su me combler par ses paysages à la fois glacials et grandioses, la diversité de sa faune, et ses nombreuses sources d'eau chaude.

10. Explorer le Golden Circle

Bien qu'il soit la région la plus touristique de l'île, le Golden Circle reste un incontournable à visiter. Geysir est sans doute le lieu le plus connu puisqu'il abrite le geyser d'eau le plus puissant et célèbre au monde. La route mène ensuite vers les chutes de Gullfoss, puis Thingvellir qui est LE site géologique à ne pas louper. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, c'est un parc national gratuit qui marque le début de la faille qui sépare les plaques tectoniques eurasiatiques et nord-américaine. Le paysage est marqué de larges fissures tout le long de la balade (comptez 2 à 3 heures sur place.)

Quand je marche le long de la fissure tectonique
Quand je marche le long de la fissure tectonique

9. Road trip sur la péninsule de Snaefellsness

La péninsule de Snaefellsness et ses quelques arrêts indispensables :

  • Raudfeldar canyon : petit coin secret mais facilement accessible 
  • Arnastapi : entre océan et volcans, ce petit coin de paradis saura vous combler. C'est simplement chouette de prendre le temps de regarder l'horizon, d'écouter les oiseaux et de se perdre dans la beauté du lieu.
  • Öndverdarness  et son joli phare situé sur la pointe de la péninsule. Il y a un trek à faire ici, avec la possibilité de camper au milieu de nulle part. 

Un endroit sublime, avec une route photogénique, quelques bâtiments perdus dans la nature, un glacier, un volcan, des moutons et personne. Absolument personne. Être seule au monde, s'allonger dans les immenses plaines et rêver.

Sur le hameau de Hellnar le restaurant Fjöruhùsid est connu pour son excellente soupe de poisson, et je vous le confirme et vous recommande grandement de vous y arrêter manger!


8. Rencontrer la faune locale

Une faune locale sauvage et magnifique.

Oiseaux, phoques, baleines, renards, chevaux, moutons et j'en passe. Ils sont tous absolument trop beau et réellement photogéniques. Vous les verrez pendant votre trajet, ils sont de partout. Dans les Westfjords, les puffins sont très nombreux. Les moutons sont de partout sur la péninsule de Snaefellsness. 

Puffin Islande


7. Se détendre dans les sources chaudes

Les sources chaudes dites hotsprings sont nombreuses dans le pays. Il y en a de partout ! Eau à plus de 35°. C'est le meilleur moyen de succomber au froid islandais. Attention les sources chaudes, c'est différent que les piscines d'eau chaude qui se situent à Reykjavik et qui sont payantes. Les deux sont dans tous les cas très relaxantes.

Je n'ai pas été au Blue lagoon (eh non pas encore) mais d'autres se valent tout autant pour le cadre. Celles de Hveragerdi notamment (qui suivent une petite randonnée entourée de nos amis les chevaux dans les plaines) valent vraiment le détour. C'est la nature, on oublie donc les vestiaires et je vous recommande d'enfiler un maillot de bain avant si vous êtes pudiques! ;)


6. Compter les icebergs

Les immenses blocs de glace de Jokulsarlòn. 

Bon courage pour les compter d'ailleurs tellement qu'il y en a !

Petit conseil pour s'y rendre : Il y a à l'arrivée le grand parking de Skaftafell avec les bus et toutes les infos touristiques. Si vous venez de la direction de Vìk (dans le sud), il y a sur votre gauche de la route principale n°1 un tout petit parking à quelques kilomètres de la destination finale ou peuvent se garer environ 6 voitures. Si le parking n'est pas plein, envisagez de vous arrêter ici et de vous laisser surprendre par les icebergs vu de là! Pour les photographes, cela vous offre un angle différent et le cadre est assez surprenant. Bien sûr continuez ensuite votre périple pour vous rendre à Skaftafell, l'immense glacier est un chef d'oeuvre à admirer, il y a autour quelques cascades, et puis les icebergs sont impressionnants à regarder se déplacer. Continuez ensuite quelques kilomètres et allez vous balader sur la plage de sable noir, c'est absolument magique. 



5. Gravir un volcan

L'Islande étant une terre à la fois volcanique et glaciaire, quand on part en randonnée, c'est entourée d'un volcan ou d'un glacier que l'on avance. Il est autant facile de randonner sur un volcan que d'aller voir une cascade dans ce pays. Un de mes coups de cœur se situe à une dizaine de km au Sud de l'Islande, c'est l'archipel volcanique de Vestmannaeyjar qui regroupent une quinzaine de petites îles. La plus grande étant Heimaey, là où nous sommes allés. C'est la seule des îles qui est habitée. Nous sommes montés sur le volcan Eldfell (220 mètres de haut) : c'est une marche facile d'une heure environ, mais soyez prêts à vous envoler ! Le vent est presque insupportable pour être honnête, bien qu'il soit compensé par le cadre. C'est aussi l'île où l'on peut observer l'elefant rock. Celle-là, je l'ai cherché ! Mais pas trouvé... J'y ai cru pourtant, un moment donné, quand on se baladait sur la côte, j'avais cru voir ce rocher qui a une tête d'éléphant (voir la photo ci-dessous). Mais visiblement, selon mes colocs ce n'était pas ça... Trop déçue du coup.

Maison inhabitée au pied du volcan Eldfell
Maison inhabitée au pied du volcan Eldfell

4. Avoir des frissons devant les cascades

À chaque fois que je me rendais sur l'une des nombreuses cascades qu'habite ce petit archipel proche du cercle polaire, j'en ressortais avec des frissons. Vous me direz que c'est normal parce qu'il fait froid, et bien que ce soit la vérité, j'avais des frissons parce que ce que j'avais en face de moi était spectaculaire. Certaines cascades sont hautes, d'autres sont puissantes, et il y en a de toutes les couleurs. Certaines sont connues et touristiques, d'autres le sont un peu moins (en tout cas l'était beaucoup moins en 2015). Quelque soit l'itinéraire par lequel vous traversez l'Islande, vous en trouverez sur votre chemin. Les chutes les plus impressionnantes sont SkogafossGodafoss, Bruarfoss, ou Detifoss (que je n'ai pas vu). Mais vraiment, toutes envoie du lourd !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par french travel blogger 🛩 (@_hellolidia) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par french travel blogger 🛩 (@_hellolidia) le


Chutes de Gullfoss
Chutes de Gullfoss

3. Monter sur le DC3 qui s'est crashé

Par les fenêtres de l'avion crashé au milieu de nulle part. Il est vrai qu'après toutes les photos vues et revues, je m'attendais à quelque chose de plus impressionnant. Mais je reconnais quand même que j'ai pris une claque quand je regardais l'épave et les détails à l'intérieur de l'avion. Le crash, qui remonte à 1973 (dû à une panne de carburant en pleine guerre froide) est resté bien secret pendant des années jusqu'à ce qu'une personne s'y rende et l'a rendu touristique pour les photographes en herbe comme pour les curieux. La carcasse se situe au milieu d'une plage de sable noir, et pour y accéder, il vous faudra suivre les indications de cet article en anglaisIl n'y avait encore personne en 2015, mais qu'en est-il d'aujourd'hui ? Dans tous les cas, c'est un lieu qui vaut largement le détour.

Quand je marche sur le DC3 qui s'est crashé il y a presque 100 ans de là.
Quand je marche sur le DC3 qui s'est crashé il y a presque 100 ans de là.

2. Camper dans les fjords

Les Westfjords, mes paysages préférés. 

 

On est parti 3 jours longer le fjord Ouest de l'Islande et c'était fou. Entre les paysages et les animaux rencontrés sur notre chemin, c'était fabuleux. Camper en Islande demande à être équipé pour survivre au froid. Quelques arrêts indispensables dans les Westfjords sont Latrabjarg, le point le plus à l'Ouest, et le lieu parfait pour observer les millions de macareux et autres oiseaux marins. Isafjordur est "la ville" de la région ou plutôt le petit hameau qui abrite 2700 habitants. La route des Westfjords est magnifique, et très certainement encore plus beau quand c'est ensoleillé. C'est vide, serein, apaisant. Les maisons ou églises perdues au milieu de nulle part sont photogéniques. 

Le jour où je suis tombée en adoration des oiseaux
Le jour où je suis tombée en adoration des oiseaux
L'ami de notre nuit en tente
L'ami de notre nuit en tente
Cascade Dynjandi
Cascade Dynjandi
Latrabjarg
Latrabjarg

Sur la route
Sur la route

Marcher sur un glacier

Les glaciers en Islande, ce n'est pas ce qui manque !! C'est le Eyjafjallajokull (qui signifie "les montagnes des îles) sur lequel j'ai piétiné. Et je ne vous raconte pas les chutes tellement que ça glisse! Alors que nous étions dans le Sud de l'Islande mes colocs et moi, nous voulions découvrir ce que c'était de marcher sur un glacier sans s'aventurer trop loin et faire une randonnée (car pour cela, il faut des professionnels et être parfaitement bien équipés). Nous sommes tombés par hasard sur une toute petite grotte de glace. C'est vraiment impressionnant et ce sont des souvenirs mémorables. Il faut faire évidemment très attention quand on s'aventure par ses propres moyens, mais c'est génial. 

Les glaciers en Islande, ce n'est pas ce qui manque. Le Vatnajoküll, celui en background du lac glaciaire de Jokulsarlön (ou l'on observe les icebergs) est le plus grand et est celui où je recommanderai de se rendre, avec un guide, pour une activité comme celle-ci.

 

Activité number one que je ferai avec un guide la prochaine fois !


Geysers du Golden circle
Geysers du Golden circle
Cratère de Kerid, must do
Cratère de Kerid, must do
Westfjords
Westfjords



Écrire commentaire

Commentaires: 0