Paradis Calédonie


Article de blog Nouvelle-Calédonie hellolidia

bla bla bla

Un peu de France au milieu du Pacifique, entre le bleu de l'océan, les plages de sable blanc et ce sentiment d'être seule au monde lorsque l'on regarde de droite à gauche sur l'immensité des baies. N'est ce pas le paradis ?

Je parle de toute la Calédonie à l'exception de Nouméa, évidemment où mis à part rencontrer du monde, travailler, et manger international, vous n'y aurais pas d'intérêt à y rester. Envolez-vous plutôt dans les îles ou bien partez en roadtrip sur le caillou, la Calédo à tellement à offrir en paysages, horizons et plages que peu importe le prix, cette destination vaut dix millions de détours.

Pour s'y rendre ?

Air Calédonia ou Air Calin (low cost) vous y emmènerons. 

De métropole, comptez entre 1500 et 2000€ l'aller (eh oui...) pour quelques nombreuses heures de vol mais de Auckland, avec Air New Zealand, c'est un billet à 300€ aller/retour que j'ai dégoté sur l'application Kayak.

On aime ou pas ce genre de prix pour se rendre au paradis

Une fois sur place par contre on rigole un peu moins, quand on veut bouger d'une île à l'autre, quand on veut manger, voyager en louant une voiture, se loger. 

Mais toutes les bonnes choses ont un prix.

Le coût de la vie

J'ai interviewé Charlotte Castell sur le coût de la vie en Calédonie, après deux semaines de vacances, avec moi, sur ce petit bijou paradisiaque, et la réponse est la suivante : 

TROP CHER

mais

TROP BEAU

On va pas se mentir, c'est vrai, la vie sur place c'est hors de prix. Préparez donc bien la CB pour tout parce qu'elle a chauffé mais n'essayez pas de convertir en euros les prix parce que vous risquez d'être choqué et frustré de ne pas pouvoir acheté certains aliments. Mais nous, qui venons de Nouvelle-Zélande, qui étions en manque de la bonne bouffe française, même importé et même hors de prix, on a su se faire plaisir à un juste milieu, évidemment. 

Par exemple, rien que déguster une vrai baguette de pain, acheté même au Simply Market du coin, avec des tranches de comté pour environ 6€, a ravivé nos papilles. Oui parce que les choses simples sont les meilleures parfois !

La monnaie, le franc Pacifique (CFP) est donc élevé (1€ = 120 francs au 27 octobre 2018).

Quelques exemples de prix :

  • Une nuit d'hôtel : 20000 CFP
  • Un reblochon : 1200 CFP
  • Un paquet de Petit Prince : 500 CFP
  • Une bouteille d'eau sur l'île d'Ouvéa : 450 CFP...
  • Un resto avec au menu pizza/salade : 3500 CFP
  • Une glace "format grand" : 1000 CFP

Et je ne parle pas des prix sur Ouvéa et l'île des Pins...

Quand y aller ?

La meilleure période en terme de températures sera pour la saison sèche à savoir de Novembre à Avril mais y aller juste avant ou bien juste après pour éviter la foule, ou même les grosses chaleurs c'est encore mieux ! Je m'y suis rendu du 28 septembre au 15 octobre 2018, et nous avons plutôt eu un beau temps mis à part quelques 3 ou 4 journées de pluie, où même si le programme change, on arrive toujours à s'occuper.

La circulation

Ne roulez pas de nuit, c'est fortement déconseillé ! Les locaux circulent comme des fous et doublent à tout bout de champ, peu importe la vitesse à laquelle vous roulez.

MAIS

Tout le monde se dit bonjour, toute voiture que vous croisez en conduisant vous saluera ! Le genre de politesse que l'on a pas en métropole... Faites alors de même pour vous intégrer aux us et coutumes du pays, ça ne paie pas de mine d'être poli ;) 

PRUDENCE !

C'est donc au paradis que j'y aurai laissé le plus beau de mes appareils photos et smartphone à la fois... Le tout dernier Samsung, sans que je n'ai pu y sauvegarder les derniers clichés. 

Faites donc très attention à vos affaires, et petit conseil, partez avec un cadenas toujours sur vous (surtout si vous partez vous baigner en laissant vos affaires personnelles quelque part...)


C'est donc avec des photos en moins, mais quelques vidéos mémorables de la GoPro de Charlotte que j'illustrerai ce rêve bleu que nous avons vécu pendant deux semaines (sans évoquer le cauchemar que c'est de perdre son téléphone dans une toute petite île de 40m²).


par ici et par là

Au départ de Nouméa, vous avez le choix de commencer votre tour sur le caillou par le Sud ou bien par le Nord, mais qu'importe votre décision, vous ne serez pas déçu de rouler, voyager et randonner sur chaque extrémité du caillou.

La couleur de l'océan qui vous éblouit les yeux quand vous roulez sur des routes serpentineuses absorbés par les nuances de rouge de leur première ressource qu'est le nickel (plutôt sur le sud de l'île) en dit long sur les paysages. 

Les routes du Nord sont quant à elles, plus bordé de bleu, et qu'est ce que c'est beau. On en prend vraiment plein les yeux. 

Quelques petites tribus et hameaux donnent envie à être exploré. Un certain nombre d'entre elles ont à offrir des balades, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Vous pourrez y observer en fonction des saisons la faune maritime, la flore, l'océan. Des panoramas magnifiques, qui à chaque pas, vous laisse bouche bée. Du moins c'est ce qui m'a conquit, moi qui suis passionnée par le bleu, les paysages et la nature, qui est si belle. 

  • Réserve Botanique du Cap N'Dua
  • Belvédère de la pointe du Mont Doré
  • Réserve spéciale Botanique du Barrage de Yaté
  • Les Marmites du Diable
  • Le domaine de Déva
  • Les trois Baies : La Roche Percée ; Baie des Tortues ; Baie des Amoureux
  • Bac de la Ouaième
  • Belvèdere de la Poule
  • Poum et la pointe Nord
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par french travel blogger 🛩 (@_hellolidia) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 〄 h e l l o l i d i a 〄 (@_hellolidia) le


ITINÉRAIRE

C'est donc en direction du Sud que nous avons commencé notre périple de 9 jours sur le caillou. 

Premier arrêt sur le Mont Doré, un sentier difficile à trouver mais en demandant aux locaux, on arrive toujours à s'en sortir. Sauf que nous avons eu la mauvaise journée, une journée de pluie. Cela ne nous arrête pas pour autant. Nous nous y aventurons quand même, et même sous les nuages, le charme reste toujours authentique. 

Attention par contre à y aller avec des vêtements vieux que vous puissiez jeter après. 

C'est avec des couleurs rouge sur vos vêtements et chaussures que vous finirez cette balade (dû à la couleur du nickel). 

C'est ensuite vers la pointe Sud que nous continuons et où nous irons passer notre première nuit en tente, en brousse, au milieu de nulle part mais au milieu d'une réserve naturelle, la réserve du Cap N'Dua, Des routes à vous faire sursauter sur chaque mètre parcouru et à vous en faire tourner la tête mais un sentier qui vous mènera à un phare qui surplombe une vue panoramique sur le Pacifique. Quelques points de vues très sympas qui se suivent le long du sentier (le point de vue des Amers, l'Observatoire des baleines).

On prend la route ensuite en direction de Yaté, où un stop s'impose dans la réserve botanique du barrage de Yaté. La route du Col de Yaté est très belle et vous offre de très beaux paysages, plus particulièrement quand le ciel bleu s'y prête.  

On passe rapidement une après-midi et soirée sur Nouméa ou l'on part déguster une excellente pizza sur la Baie des Citrons  (Mamma Mia, €€) délicieusement accompagnée d'une glace aux saveurs de l'Italie chez Amorino, €€.

Une nuit en couchsurfing et une matinée à la jolie plage du Kuendu suffiront largement à découvrir Nouméa avant de poursuivre un peu plus en brousse pour découvrir la vraie Calédonie. 

Direction maintenant le Nord : premier arrêt à Dumbéa avec la fameuse randonnée des Marmites du Diable (que nous avons essayé de chercher mais que nous n'avons malheureusement pas trouver...; renseignez-vous donc au préalable correctement sur les coordonnées GPS à l'office du tourisme). 

On continue de monter ensuite en direction de Farino, ou vous devez vous arrêter au Parc des Grandes Fougères, qui comme son nom l'indique vous permettra de vous balader au milieu des fougères. Sur le retour, un petit stop à la Cascade de Farino, vous fera terminer une nouvelle journée sur le caillou.

Le meilleur arrive infine lorsque l'on s'approche de Bourail. Quelques randonnées magnifiques sont à ne pas louper : le sentier du Oua Koué, qui en haut de chaque colline vous offre une vue à couper le souffle sur la grande barrière de corail (attention à ne pas oublier casquette et crème solaire, ça tape mais c'est mon sentier préféré!). Une après midi détente sur la plage du camping de Némo à Po¨é, suivi d'une nuit en tente dans cet excellent camping vous permettra de planifier la suite de votre itinéraire avec le staff ;).

Grâce à eux, nous avons pu se rendre un matin à la fraîche au sentier des trois Baies qui regroupe la Roche Percée (aussi appelé le Bonhomme), la Baie des Tortues et vous emmène au bout à la Baie des Amoureux. Une super belle balade matinale...

 

Cap à l'Est du caillou

 

On se dirige maintenant vers Poindimié ou nous passerons une après midi baignade et repos (plus confortablement que dans une tente) dans un hôtel avec piscine,  un super bon plan dégoté sur une chouette application voyages (j'en parle plus bas...). 

C'est donc parti pour une grosse journée de route direction Poum. Toujours du coté Est de l'île, la route est juste panoramique tout le long, à tel point que vous êtes plus concentré sur le paysage que sur la conduite (et je ne pèse pas mes mots). On s'arrête évidemment pour admirer le belvédère de la Poule à Hienghène, un point de vue sur un rocher qui, si vous l'observez bien, a la forme d'une poule !

Vous passerez par le Bac de la Ouaième un peu après Hienghène -  mais qu'est ce que c'est que ça ? 

C'est un moyen de transport plutôt très traditionnel, un cours d'eau qui ne comporte pas de pont. Vous devez donc y laisser votre véhicule dans une plateforme flottante et vous laissez guider par le passeur qui dirige l'embarcation jusqu'à atteindre l'autre rive. Assez atypique comme moyen de transport non ? On a pour notre part bien rigolé et adoré l'expérience ! Vous n'aurez de toute façon pas le choix pour poursuivre votre chemin!

Beaucoup de route, donc un nouvel hôtel bon plan s'impose à notre arrivée à Poum : le Malabou Beach avec un bungalow rien qu'à nous, une plage super belle et une piscine pour se détendre, of course. 

Contraints par le timing de devoir rendre notre voiture, nous n'avons pas eu la chance d'aller tout au Nord du caillou, même si l'envie et les recommandations des locaux y était... Prenez le temps de vous y rendre, la plage de Poingam nous a été beaucoup recommandé ainsi que le Relais de Poingam pour y déguster un très bon plat local (le fameux bounia : j'en parle en dessous), un endroit où vous pourrez également camper.

VERS DES ÎLES PARADISIAQUES

La deuxième partie d'un séjour dans ce petit bijou du Pacifique, se trouve sur les îles.

Pour vous y rendre c'est l'avion, pas le choix, et le prix est très cher, donc vous aurez forcément un choix à faire... Nous en avons choisi 2 sur 5, parce que nous voulions vraiment découvrir ce que ça valait et nous n'avons évidemment pas été déçues!

L'une d'entre elle, la plus connue et la plus touristique, est l'île des Pins, un petit joyau maritime, culturel et artistique, des belles plages, un Pic qui offre une vue surprenante à 180°, un camping mémorable. 

La deuxième qui est une des trois îles de la Loyauté : Ouvéa, ma préféré parce qu'elle est la représentation parfaite de ce qu'est le paradis. Une plage gigantesque qui s'étend sur 45 m² ou il n'y a absolument personne que l'on regarde à droite ou à gauche de la baie. L'eau de cette mer de corail est à vous éblouir tellement que c'est beau. Les routes sont plates et vous y aventurer à vélo est une expérience extraordinaire quand cela nous permet de bénéficier d'une vue des plus belles. Une île sauvage et charmante à la fois.

Ouvéa

  • Plage du Pont de Mouli, l'une des plages les plus paradisiaques au monde...
  • Pointe de Mouly : appartient à la tribu de Mouli, prenez garde donc à y aller avec un local si vous le pouvez, ou bien sortez le porte-monnaie...
  • Plage des falaises de Lékiny : excursion à réserver car c'est une plage qui appartient à une tribu (rapide balade sur des falaises avec un spot de plongée à la fin).

Ce petit bijou paradisiaque est très rapide à explorer sur la Terre, mais en mer, chaque spot de plongée est encore plus beau. Je n'ai plongée qu'une fois car je n'étais pas bien équipé mais j'en suis restée émerveillée. Voir un requin dormeur, Némo, quelques poissons de toutes les couleurs reste assez addictif à vrai dire. C'était lors d'une excursion sur la terre d'une tribu (donc évidemment payante et plutôt très cher pour ce que c'était quand on est habitué à faire des randonnées gratuites en Nouvelle-Zélande) que nous avons pu explorer un peu des fonds marins. Mais vous avez sinon largement l'opportunité de plonger sous le pont de Mouli (spot gratuit), si vous n'avez aps peur de croiser des requins, même inoffensifs...

C'est à vélo que nous avons choisi d'explorer l'île en une journée mais qu'une partie de l'île car on souhaitais vraiment profiter de journées de farniente sur des gigantesques plages de sable blanc. 

 

Un lieu où dormir ? 

 

En tribu, chez Dydyce, dans des gîtes très confortables (ne vous attendez pas au confort d'une chambre d'hôtel, attention) ; c'est un lieu charmant face à la magnifique plage de Fayaoué ou vous y observerez un magnifique coucher de soleil. 

 

Un lieu où manger ?

 

- un lunch : Snack Fassy, situé un peu après le Pont de Mouli, une assiette face à une vue spectaculaire vous seront servis sur une terrasse plus que charmante. 

- un dîner : chez Dydyce. Rachel saura vous cuisiner un dîner local, poisson ou poulet très copieux. 

 

Ouvéa restera pour moi le paradis sur terre, le plus bel endroit de mon séjour en Calédonie. 

Île des Pins

3 jours suffiront largement pour explorer la belle Île des Pins. 

 

On commence à la fraîche par une petite randonnée au Pic N'Gâ qui surplombe l'île (le plus haut sommet) en y laissant tout en haut une pièce sur l'arbre marquant votre passage. 

On part ensuite explorer la baie de Kanuméra ainsi que la baie de Kuto en n'oubliant évidemment pas palmes, masque et tuba. 

On fini cette belle journée par un dîner au camping Atchu (camping où nous séjournions). Le chef qui a été volé à l'hôtel Kou Bugny saura ravir vos papilles. 

 

Le deuxième jour, on pars pour une excursion à la journée avec Félix (en réservant via le camping Atchu si vous y séjournez) en choisissant comme plat langouste ou poissons. Pour ma part c'était une grande première de langouste (j'ai un peu galérer à décortiquer ce gros poisson mais qu'est ce que c'était bon !).  Nous avons eu la chance de plonger avec les raies manta. Mais chaque expérience est différente, car chaque jour est différent, et l'océan peut vous réserver des surprises chaque jour. Le groupe de la veille avec qui nous avions sympathiser a par exemple eu la chance d'observer des dauphins, nager avec des tortues, et voir de magnifiques poissons, mais ont cependant raté les raies manta. C'est un peu au petit bonheur la chance...

La soirée a été marqué par l'envie de goûter ce fameux plat local qu'est le bounia : c'est un mélange de légumes locaux composé de ignames, maniocs, patates douces, bananes et taros auquel on ajoute une langouste, du poulet ou du poisson. C'est un plat préparé dans un paquet de feuilles de bananiers agrémenté de lait de coco. Un plat qu'on aime ou qu'on aime pas, mais qu'il faut dans tout les cas tester puisqu'il s'agit DU plat local!

 

Troisième et dernière journée : se rendre le matin tôt (mais toujours en checkant bien les marrées) à la piscine naturelle de la baie d'ORO (mon endroit préféré de l'île d'où le fait qu'on garde le meilleur pour la fin)  avec palmes, masque et tuba, où après une belle balade, vous y observerez des petits joyaux maritimes. Des poissons de toutes les couleurs, toutes sortes, et une eau bleu turquoise. Mais attention à bien vous y rendre le matin, avant la foule !

On fini la journée en allant explorer la grotte de la Reine Hortense.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par french travel blogger 🛩 (@_hellolidia) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par french travel blogger 🛩 (@_hellolidia) le



bons plans

  • Profiter de la gentillesse des expat français en Calédo ou même des Calédoniens de manière générale en demandant des infos, de l'aide, ou bien même que l'on vous prête ou loue du matériel de camping sur le groupe Facebook Nouméa Expat : vous serez sans aucun doute surpris des réponses que vous pourrez obtenir. 

Pour la petite info, j'ai publié un message sur ce groupe Facebook 2 jours avant de prendre l'avion et j'ai eu quelques 5 ou 6 réponses de personnes qui acceptaient de nous aider en nous prêtant du matériel de camping (car comme tout voyage je n'avais rien organisé). Nous avons donc eu la chance avec ma compatriote de choc, Charlotte, de rencontrer des expats qui nous ont bien aidés et nous sommes donc partis avec l'une d'entre elle sur l'île des Pins. 

  • Utiliser l'application voyage AGODA sur la Grande Terre, les prix des hôtels peuvent vous surprendre véritablement.

Par exemple d'un hôtel à presque 160€ la nuit nous y avons dégoté des bons plans à 60€ la nuit pour des supers chambres, une fois même un bungalow privé, pour 4 personnes, dans des hôtels quelques peu génialissimes (l'oppose total de notre expérience tente).

 

L'hôtel Tieti à 60€ la nuit pour 2 ainsi que notre préféré l'hôtel Malabou Beach à 60€ également où nous avons eu la chance d'obtenir un bungalow privé dans un cadre majestueux accompagné d'un cocktail de bienvenue (évidemment). 


throwback



Écrire commentaire

Commentaires: 0