Une nuit sur la glace




J'ai habité 2 mois à Twizel, ce tout petit village où tu iras faire tes courses au Four Square, avant de prendre l'une de ces plus belles routes du monde, qui te mène au Mont Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande, culminant à 3724 mètres d'altitude.

C'était en été que j'y habitais. Des balades dans le parc national de l'Aoraki-Mont Cook, que je connais un peu comme ma poche, il y en a tout un tas. Je les avais toutes faites, sauf Mueller Hut, car le jour où je comptais la faire, mon compagnon de route, Numéro 7, m'a quitté, en tombant en panne sur cette route... Ce fût un dur moment que j'avais en quelques sorte prévu, mais au moins, j'étais sur l'une des plus belles routes du monde. 

Je me suis donc juré de la faire avant de quitter le pays. Chanceuse car c'était pendant que les montagnes étaient enneigées, ce qui était encore plus beau qu'en été.

 

Retour aux sources.

 

Quand on a quitté Wanaka avec @Baptiste et @Ambre en van, pour rejoindre @Alba et @Paul, qui eux sont partis en stop, je savais que c'était le moment pour moi de faire cette randonnée incontournable, Mueller Hut. C'est ce qu'on avait prévu d'ailleurs. Avant tout, je suis retournée pour la énième fois me balader autour du glacier Tasman et de son petit lac en contrebas. Je me suis vite rendu compte que j'aimais toujours autant cet endroit, même 4 mois après, et que le cadre avait un peu changé. Et oui, parce que le glacier ne cesse de fondre...

Avec @Alba et @Paul, on a logé pour une nuit au YHA de Mont Cook Village, une super auberge que je te recommande, même s'il s'agit sans doute de l'une des plus chères du pays. On en a profité pour se balader dans le village, et se renseigner pour ce qui allait être l'une des dernières superbes randonnées que j'allais faire avant de quitter la Nouvelle-Zélande. Les informations de l'office du tourisme étaient très floues, on ne savait pas vraiment si oui ou non, on pouvait la faire par rapport aux conditions météo. Gros doute, je ne savais plus.

 

Mai 2019, le dilemme des crampons.

 

En y retournant une deuxième fois, j'ai compris que c'était à mes risques et périls si je ne voulais pas prendre de crampons. Sachant que les crampons doivent s'adapter à de vraies chaussures de randonnée / trekking, et que je n'en avais plus, je l'ai donc fait. J'ai loué des crampons. Et puis les chaussures qui vont avec. Des crampons et des chaussures qui m'ont coûté 20$ (11 euros)... mais que je n'ai franchement pas regretté.

Mueller Hut est une randonnée que tu peux faire à la journée. Il faut compter 3 grosses heures pour monter, dont 2 bonnes heures à monter des marches d'escalier. Je te parle là, sans t'arrêter, si tu es une énervée de la montagne.

Je voulais dormir dans le refuge. Et j'ai plutôt facilement convaincu @Baptiste aussi.

 

8.30 am : le sac à dos prêt pour la rando avec un sac de couchage grand froid, @Baptiste vient me récupérer au YHA.

9.00 am : on part réserver notre place en s'inscrivant au DOC via l'office du tourisme, le jour-même du départ. La nuit en hut coûte 45$ (25 euros). En hiver, c'est premier arrivé, premier servi, mais en été, mieux vaut réserver en avance...

9.30 am : on va récupérer les crampons (réservés la veille) au centre de location. 

10.30 am : c'est l'heure du départ de la randonnée, qui se fait depuis le parking du camping de White Horse Hill. Depuis ce même parking, plusieurs autres alternatives de randonnées, plus courtes, sont envisageables.

Une chance inouïe d'avoir ce jour-là, une météo exceptionnelle. 

 

Je vais pas te spoiler la randonnée, ça gâcherait tout son charme si un jour tu venais à la faire. C'est comme si je te dis ce qu'il se passe dans le dernier épisode de la Casa de Papel alors que tu n'as toujours pas vu la série... (moins probable ceci étant dit). Bon je te la spoil, un tout petit peu, en images juste en dessous.

Avec @Baptiste on a vraiment pris notre temps. On n'a pas du tout mis 3 heures, je te rassure. Il m'a surtout attendu plus d'une fois, parce que mon sac était bien trop lourd, mais en attendant, il faisait de la photo. Des marches, il y en a beaucoup, ça je préfère te le dire. On a pris notre pique-nique à Sealy Tarns. Là qu'on a d'ailleurs revu par hasard @Ambre, qu'on avait déposé la veille dans son auberge. C'est un chouette endroit pour déjeuner avec un mini étang et une vue magnifique sur les montagnes.

C'est un peu au-dessus de Sealy Tarns que nous mettrons nos crampons, car le chemin commence à être glacé. Qui dit glace, dit glisse. Je peux te dire que je n'ai pas regretté une seule seconde d'avoir loué mes crampons.

La vue est grandiose. 

Plus on avance, plus il y a de la neige, plus c'est magique.

 

2.30 pm : on passe le pic et on aperçoit de loin, cette grande hut rouge. Là, j'ai vraiment hâte d'arriver et de poser ce sac. Je pense que le plus lourd était le sac de couchage et le pull supplémentaire en prévision du froid...

 

À l'arrivée, on rencontre les premières personnes qui passeront la nuit dans la hut avec nous, toutes nationalités confondues. Le toilette est indépendant de la hut. Il se situe à l'extérieur, obligé d'enfiler les chaussures de nouveau pour y aller. La hut est immense ! Il y a 2 grandes "chambres" et une grande salle à manger. Il y a même une terrasse. Par contre, il fait très froid. Je regrette pas toutes mes couches de vêtements prévues dans le sac à dos...

 

Rythmée par le ciel ensoleillé, et enfin libérée de mon backpack, je pars loin, je cours dans la neige, je prends un peu de hauteur pour faire quelques photos. Je suis toute heureuse là-haut sur ma montagne, une vraie gamine. 

Une belle journée, une belle fin de journée, un coucher de soleil magique. un ciel peu étoilé en ce soir de Mai, sous la pleine lune. Une soirée à jouer aux cartes, discuter, rigoler avec des étrangers. Une expérience magique, à vivre lors d'un voyage en Nouvelle-Zélande.


Une sélection de clichés de Baptiste Mercier Photography

Mueller hut
Une nuit à Mueller Hut


Et puis aussi dans l'Aoraki-Mont Cook...

Parce que je connais le coin par coeur ;

Parce que Numéro 7 et moi avons dormi plus d'une fois dans ce free camp, qui restera mon préféré du pays ;

Parce qu'il m'a emmené sur cette route qui est l'une des plus belles et photographiées du monde ;

Parce qu'il m'a emmené sur tous ses autres parking de départ de balades dans le parc National ;

Je te cites quelques randos ou sites incontournables à connaître pour un roadtrip dans ce joli coin des Alpes du Sud.

  • Morraine walk, à mi-chemin sur la droite de Tasman Lake Track ; une alternative aux escaliers qui te mène au point de vue de Tasman Lake et te donne la possibilité de contourner le lac. 
  • Hooker Valley Track, la classique, la plate, la touristique.
  • Kea Point Track, c'est une toute mini balade, c'est le point A de la randonnée de Mueller Hut Route. Accessible du parking principal de White Horse Hill mais aussi depuis le village de Mont Cook.
  • Sealy Tarns ViewPoint, le point B sur Mueller Hut Route.
  • Ball Hut Road, pour une nuit en hut autre que Mueller dans un cadre magique autour du glacier. 
  • NZ Alpine Lavender farm, sur la route, pour te laisser tenter par une petite glace à la lavande, au retour de toutes ces randonnées. 
  • Pose ton van, en marche arrière, tout en haut du free camp du lac de Pukaki sur la SH8 (Lake Pukaki Camping Area), l'un de mes campings préférés. Si la matinée est ensoleillée, ouvre ton coffre et profite de la vue que tu as... C'est gratuit, il n'y a que 3 toilettes secs, à l'entrée du camping, mais peu importe, ce n'est qu'un détail.
Lac Tasman Nouvelle-Zélande
Tasman Lake
Hooker Valley Track
Hooker Valley Track
Ferme de lavande lac de Pukaki, Nouvelle-Zélande
Lavender Farm Pukaki

Sur la route de Mont Cook
Mount Cook road
freecamp Nouvelle-Zélande
Lake Pukaki Camping Area



Écrire commentaire

Commentaires: 0