· 

Entre terre et mer : carnet de voyage à Bali



bla bla bla

Me voilà parti pour un an d'aventure à l'autre bout du monde. En réservant mes billets, je pose la carte du monde en face de moi, et m'imagine me poser le temps d'un instant, d'un jour, d'une semaine, ou deux ou trois, vers une destination qui se trouve sur mon chemin, en me disant que je pourrais même gagner quelques euros sur le billet de la destination finale, la Nouvelle-Zélande. C'est donc Bali que j'ai choisi, "l'île des dieux". Et mon choix en a valu la peine.

Pour s'y rendre ?

J'ai voyagé avec Thaï Airways, une compagnie qui le vaut bien. N'ayant pas été restreinte par la date de départ, j'ai trouvais un vol qui m'aura coûté 470 € en partant de Paris. 


La circulation

 Le moyen le plus simple est le scooter. Tout comme vous pourrez aussi bien utiliser la voiture. M A I S, les balinais ne sachant pas conduire, vous devez soit vous imposer en faisant extrêmement attention sur les routes et particulièrement à chaque intersection, soit comme je vous en parle un peu plus bas, vous laissez guider, par un chauffeur, qu'il soit en scooter ou en voiture. Trois cas s'offrent à vous : le taxi scooter, le taxi voiture, le guide/chauffeur en voiture. 

Si vous avez besoin d'un taxi, téléchargez les deux applications GoJeck et Grab Peu importe la durée des vacances, je vous conseille d'investir dans une carte sim Telkomsel pour avoir du réseau dans Bali ( mais que vous n'achèterai pas ailleurs que dans un point Telkomsel ou en boutique) sinon vous vous ferez arnaquer. 

Pour info, la mienne m'a couté 6€, pour un numéro local et 12Go de données Internet, mais vous pourrez même payer moins cher. 

GoJeck et Grab sont les indispensables pour pouvoir vous déplacer d'un point à un autre, que ce soit en ville ou d'une ville à une autre en voiture, que vous pourrez contacter grâce à votre numéro de téléphone local. 

Pour une excursion à la journée, vous pourrez prendre un chauffeur-guide. Et n'hésitez surtout pas à me demander, j'ai quelques contacts à vous recommander.

 


Le paiement

La monnaie est la roupie indonésienne, qui, vu sa valeur, vous permettra de passer de belles vacances pour peu cher sur l'île. Apprenez cependant à NÉGOCIER avant chaque dépense, c'est L E maître-mot des vacances à Bali.

Le moyen le plus courant de payer est le cash. MAIS, parce qu'à Bali, on aime vous arnaquer, faites attention quand vous retirez de l'argent, n'allez pas dans n'importe quel ATM, non, je ne rigole pas, il y a des caméras cachés. N'allez que dans les ATM situés à l'intérieur des banques, pas à coté d'une banque, mais bien à l'intérieur. Et bien entendu surtout pas à l'aéroport

Idem, pour changer de la monnaie, n'allez pas ailleurs que dans une office de tourisme. Sinon, peu importe le moyen, on vous escroque : le plus connu est celui du moment où la personne en face de vous recompte en essayant de faire tomber quelque chose par terre, mais en enlevant quelques billets de la liasse qui est censée être à vous. 

Vous pourrez dans certaines boutiques, payer par CB, mais c'est très rare et ce sera principalement dans le sud Bali. Oubliez votre CB sur les îles. 

Attention par contre : peu importe le contrat avec votre banque, les Balinais prennent des frais sur le paiement en CB pour avoir un terminal bancaire dans leur structure, puisque ce n'est pas dans leur us et coutumes. 



par ici et par là

Voici venu le moment de vous donner mon itinéraire, étendu sur 3 semaines, ou je n'ai pas pu tout faire bien entendu, car 3 semaines reste une durée bien trop courte, et que suite à un imprévu que je raconte ici et , j'ai pris plus de temps que prévu sur chaque endroit, ce qui m'a aussi permis de découvrir ce qu'est le slow travel.

 

En résumé :

Jour 1 à 4 Ubud et ses alentours

Jour 5 et 6 : Nusa Ceningan/Lembogan

Jour 7 et 8 : Nusa Penida

Jour 9 : De Lovina à Munduk

Jour 10 et 11 : Amed

Jour 12 à 16 : Gili Air et Gili Trawangan

Jour 17 à 20 : Canggu et Seminyak

 


Jour 1 à 4 : Ubud et plus encore

Aller à Bali vous oblige à rester quelque jour dans le point central de l'île, et lieu incontournable pour la diversité des endroits à visiter : Ubud.

Les GoJeck et Grab, n'ayant pas le droit de circuler à Ubud, je vous conseille de louer un scooter auprès de votre hôtel, pour la modique somme de 3€ la journée, afin de vous déplacer et visiter à votre rythme. 

  • Excursion pour profiter d'un sunrise au Mont Batur + hotsprings

Après une marche assez physique sur ce volcan, où l'on n'y voit pas grand chose, l'arrivée en haut vous offre un spectacle unique et magnifique, haut en couleur. 

Armées de mes chaussures de randonnées et de ma lampe frontale, nous sommes donc partis de Ubud avec un guide/chauffeur à 3h du matin pour s'aventurer dans cette randonnée de nuit sur le volcan Batur et admirer le lever du soleil. 

Sunrise au mont Batur

 

Généralement compris dans le package, vous aurez droit, après la randonnée, à une heure de détente afin de se ressourcer au Batur Natural Hotsprings.

7h du mat': après un bol d'air frais et un café balinais, on a faim et froid, on prend notre courage à deux mains, et on redescend tranquillement, parfois même en courant, pour aller se détendre dans les hotsprings.

 

Après l'effort, le réconfort. 

Batur natural hotsprings
  • Une journée culturelle dans une famille balinaise

Nous avons eu l'immense chance de passer la journée avec un guide local qui nous a emmené découvrir quelques traditions balinaises. Une journée riche en savoir et découverte avec au programme : 

  • danse traditionnelle
  • fabrication de l'huile de coco
  • dégustation d'un nasi goreng (le plat typique à Bali) fait maison et d'une noix de coco of course
  • apprendre à cultiver le riz dans les rizières.
  • fabrication d'offrande


  • S'émerveiller devant les rizières de Tegalalang, un paysage, qui, même touristique, reste à couper le souffle au cœur de Bali. 

Sur place vous aurez la Bali Swing, mais bien trop cher à mon goût (30€) et non négociable suite au lieu touristique dans lequel nous sommes, j'ai fait le choix de ne pas la faire. En revanche, si vous prenez le temps de descendre en bas et de vous balader au milieu de ces terrasses, vous trouverez d'autres balançoires à un prix bien plus attractif. 

  • Le temple Tirta Empul et sa source sacrée.

 

Endroit réputé pour se purifier, je vous conseille de passer par là, pour admirer la beauté des lieux et se baigner dans  les eaux rafraîchissantes et bénies.

 

C'était après cette fameuse matinée avec une famille balinaise, notre guide local nous a emmené dans ce temple afin de se ressourcer et découvrir cet endroit réputé ou les croyants se retrouvent. Partir avec un guide dans ce genre d'endroit est un luxe car nous avons eu la chance, une fois sur place de connaître quelles sont les étapes de la purification dans la source. 

Même si vous rentrez dans l'eau avec un sarong (qu'on vous prête à l'entrée si vous n'en avez pas) , prévoyez un maillot de bain, et de quoi se changer (avec donc un sarong sec).

  • Monkey Forest : la forêt des singes d'Ubud

Il vous faudra débourser 3 petits euros pour passer un petit moment en compagnie de ces bêtes. Attention à bien fermer fermer vos sacs et à tout ranger. Je vous assure que ça chope tout, et que ça tente même d'ouvrir les sacs s'il y a des bananes dedans. Nous l'avons vécu. 

Le fou rire quand je me suis fait chiper ma bouteille d'eau et que son collègue essayait d'ouvrir un sac à coté de moi. J'avais presque peur de les prendre en photo et de me faire chiper mon téléphone.


  • Visite d'une plantation de café : Dewi Agrowisata

Autre arrêt sur ntore route avec guide local, une plantation de café. Il y en avait d'autres sur la route mais c'est à Dewi Agrowisata que nous nous sommes arrêtés. LE sentiment d'être dans une jungle balinaise avec une vue imprenable sur rizières et plantations.  On vous proposera en plus à la fin, une dégustation de thé et cafés balinais, le TOP! 

J'ai d'ailleurs adoré le café à la noix de coco et le thé au curcuma, que j'ai décidé d'ajouté dans mon sac à dos pour ma petite vie en van qui m'attend après !

 

Que la nature est belle !

  • Profiter d'un massage balinais

Parce que ça ne coûte que 5€, prenez du temps pour vous et détendez vous.

C'était pour moi une heure du pur bonheur ; de la tête aux pieds.

  • Faire du shopping au Ubud Market

Et pour pouvoir ramener tout plein de souvenirs, refaire sa garde-robes d'été avec un petit budget, NÉGOCIEZ. Surtout au marché d'Ubud. Je vous conseille en effet de diviser le prix annoncé par 3 ou 4. Bien sûr il faut insister, mais tout en restant correct et en s'amusant.

Dès que le prix ne me convenait pas, après négociation, je partais du stand et on venait me chercher. Je n'achetais rien au-dessus de 8€. Et j'ai pu en acheté des choses! 

Ou dormir ?

VIMALA UBUD

 

J'ai adoré! Surtout quand on a la chambre en face de cette piscine. 

Mais un peu excentré. Pour rejoindre le centre ville, comptez 30 petites minutes à pied. Attention par contre aux sensibles des bruits, vous entendrez certainement la circulation la nuit. 

Comptez 20€ la nuit avec petit-déjeuner.


ARIMBA RESORT HOTEL

 

A mi-chemin entre la Monkey Forest et le centre ville, j'ai eu l'opportunité d'y séjourner une nuit, et c'est un endroit également très charmant ou l'on s'y sent vraiment bien. Contrairement au premier, le calme est garanti !

Comptez 15 à 20€ la nuit avec petit-déjeuner.

Ou se restaurer ?

  • Un Warung pas comme les autres :

Warung Biah Biah

  • Un restaurant dans un cadre somptueux. Vous pouvez assis pour déguster votre plat, par terre sur des coussins et fâce à une rivière de poissons. J'ai surkiffé l'endroit. 

Clear Café

  • Quelques autres endroits que j'ai adoré pour la cuisine, le décor, ou simplement l'ambiance :

Cafe Wayan

Ibu Rai

Sweet Orange



Jour 5 à 8 : les îles

 

Après la terre, la mer. De Nusa Ceningan à Nusa Penida, hello les îles.

Un peu de marche, beaucoup de détente, beaucoup de photos, beaucoup de bleu, je vous raconte ce que j'ai préféré dans mon article sur Bali et ses îles.


Jour 9 : de Lovina à Munduk

Il ne faut pas qu'une journée pour faire Lovina et Munduk, comptez 3 jours environ pour profitez au maximum de la beauté du Nord de l'île.
Suite à un petit accident sur Nusa Ceningan, la suite de mon séjour a été un peu modifié et restreint. J'ai eu besoin de repos et je ne pouvais pas beaucoup marcher, ce qui a bouleversé la suite de mon voyage. Mais comme on ne peut jamais m'arrêter, j'ai poursuivi mon chemin, comme je pouvais. J'ai raté les rizières de Jatiluwih, mais, les ayant quand même aperçu de loin, je vous conseille vraiment d'y aller. 

  • Lovina, y aller pour rencontrer les dauphins

Un autre inmanquable. Naviguer sur un bateau de pêcheur à la rencontre des plus beaux animaux marins: les dauphins.

Un rêve de petite fille. Voire des dauphins dans leur milieu naturel. J'en ai d'ailleurs versé une larme à l'oeil tellement que c'est beau. 

Attention par contre au risque être décu: c'est un peu l'attraction touristique de Lovina, ce qu'il fait qu'il y a énormément de bateaux autour des dauphins. Dès qu'il y en a un qui pointe le bout de son nez tous les bateaux débarquent juste à côté. Faites donc comme nous, n'y aller pas pour le lever du soleil car nous avons eu la chance d'être entourée uniquement de 5 bateaux et non 50

Même 5 bateaux m'ont un peu déçu car j'avais le sentiment de pas respecter les dauphins et de les poursuivre, mais je suis quand même restée émerveiller de cette matinée. D'autant qu'ensuite on vous propose de plonger faire du snorkelling au milieu de l'océan.

 

Lovina tour

 

  • Visiter le monastère Bouddhique Brahma Vihara Arama

Entrée libre pour une fois. Mais vous êtes libre aussi de faire une petite donation.

C'est un endroit un peu pas comme les autres à Bali, ce qui m'a plu parce qu'il n'y avait justement personne, car un endroit peu connu. 

Si j'en parle ici, c'est pour vous inviter à y aller.

Les statues et ornements sont en apparence bouddhistes avec des couleurs chaudes, des statues de Buddha, et des sculptures balinaises. Les photos parlent d'elles-mêmes. 

Je vous invite à y aller pour le cadre, pour le parc et pour la vue époustouflante du temple qui se trouve dans le parc, l'une des attractions majeures par ailleurs. 

 



  •  Visite du temple Pura Ulun Danu Bratan

 On vous demandera de débourser également quelques euros, comme dans les temples ou se ruent les touristes. C'est un site très photogénique puisque le temple est submergé par le lac Bratan, qui est appelé le lac des montagnes sacrées.

Pour ma part, je suis contente d'y être passé, mais j'aurai largement préféré m'arrêter aux rizières de Jatiluwih qui sont bien moins touristiques que cet endroit, qui reste quand même joli à voir.Je souhaitais simplement passer une journée avec un guide que j'appréciais, mais la journée ne s'est pas tant passé comme prévu. 



  • découvrir les cascades qui entourent Munduk.

Il y en a à tout va. Des petites, des belles, des impressionnantes, plus que d'autres. J'en ai vu passé des photos de cascades sur la région de Munduk.

En ce qui nous concerne, nous sommes allé à celle appelé Sekumpul Waterfall. Il faut marcher environ 3km en descente, pour y accéder. Et il faut partir avec un guide local. qu'il y a à l'entrée. L'accès n'y ai pas gratuit. Il faudra débourser quelques 6€ mais c'est une cascade vraiment démente. Nous l'avons adoré.

Pour ma part, la descente n'était pas évidente, suite à mon genou esquinté, mais je me suis accroché jusqu'à la fin, et je peux vous dire qu'à la fin, j'ai oublié mon genou le temps d'une heure et j'ai juste profité de la puissance de la cascade se déversé sur nous. C'était somptueux. Par contre la remontée n'était pas des plus facile suite à ma condition physique, mais les couleurs du ciel étaient tellement magique (fin de journée), que j'en essayais d'oublié la difficulté. 

Cascades de Sekumpul, Bali

Jour 10 et 11 : Amed

Amed, tellement de choses à voir dans l'eau! Snorkelling et plongée sont deux incontournables si vous passez par là. 

Mais j'avais tellement besoin de poser ma jambe avant de repartir sur des îles, que je n'ai pas fait grand chose à Amed. Faut dire aussi que notre hôtel, le Double One Villas, était très excentré du centre ville et qu'on ne pouvait pas bouger de là ou on était à pied, et encore moins en scooter. 

Aiiiie ! Nuuuul ! Je n'aime pas être à endroit et ne pas pouvoir faire grand chose !

Et pourtant Amed était pour moi, pendant deux jours, du repos et de la piscine à l’hôtel.

MAIS

Nous avons quand même pris le temps, juste avant de nous rendre sur les îles Gilis, d'aller voir le fameux temple Lempuyang, connu pour sa vue imprenable sur le mont Agung.

Ah ce temple ! Au lever du soleil en plus ! Un régal ! Sauf que comme c'était jour de fête balinais, Galungan (qui célèbre la création de l'univers, la victoire du bien contre le mal) tous les balinais d'Amed se rendent dans ce temple pour faire leurs offrandes, et qu'on ne pouvait pas monter tout en haut. 

Nous nous sommes arrêtés à la porte d'entrée du temple, la fameuse qu'on voit en photo de partout avec la vue sur le mont Agung.

 

Matinée nuageuse pour nous, nous avons pas eu la très belle vue, mais nous avons eu les plus belles couleurs que le ciel pouvait nous offrir en ce jour de fête. 


Jour 12 à 16 : les îles gilis

L E gros coup de coeur de séjour à Bali, les îles Gilis, qui ne font d'ailleurs pas parti de Bali, mais de Lombok. 

Et parce que c'est M O N gros coup de cœur, j'en parle davantage ici


jour 17 a 20 : Canggu et seminyak

Comment terminer un séjour à Bali ?

 

Manger, danser, surfer, faire les magasins, chiller tout simplement.

ET avoir un autre accident de scooter, mais ça, c'est la spéciale Lidia . 

 

Canggu

Ou dormir ?

J'ai eu l'agréable chance d'être invité par Lorenzo à l'hôtel Kecik Inn à Canggu, un endroit parfait pour finir un séjour à Bali. Calme, cadre, petits-déjeuners inclus, évidemment, et proximité puisque super bien situé! A quelques mètres seulement de la plage 

Comptez 25€  à 30€ la nuit.


Dormir aussi chez des personnes que tu as la chance de rencontrer grâce au groupe Facebook Les Français à Bali, ça n'a pas de prix...


Ou se restaurer ?

  • Manger une délicieuse glace pour un petit goût d'Italie :

Gaya Gelato 

  • Pour un dîner ou lunch encore italien (ok l'Italie est de partout avec moi, même en Indonésie) : 

Luigis Hot Pizza,

Fabbrica

  • Pour manger, boire un verre, dans une ambiance cool et décontracté face à la mer et aux surfeurs :

La Brisa


Vous rejoindrez ensuite facilement l'aéroport en GoCar (c'est l'application GoJeck mais en voiture) pour quelques 1 ou 2€.



Commentaires: 1
  • #1

    Oriane (jeudi, 15 août 2019 11:21)

    Bonjour,
    Merci pour cet article très détaillé!
    Est ce qu’il serait possible d’avoir le contact des guides locaux que vous avez appréciés ? :)
    Merci beaucoup